Wikia TdF Diplo
Advertisement

Systèmes de pointage[]

Voici les systèmes de pointage utilisés sur les différentes étapes du Tour de France de Diplomatie :

Total 20-21 18-19 16-17 15 14 13 12 11 10 09 08 07 06 05 04 03
C-Diplo[1] 50 (soit 39,1% des étapes) 3 1 3 1 2 3 3 4 1 4 7 8 3 7
C-Diplo de Namur[2] 18 (14,1%) 1 1[3] 1 1 1 1 2 2 1 4 2 1
Baf 11 (8,6%) 1 2 1 2 1 1 1 1 1
Super Pastis 9 (7,0%) 1 1 1 2 1 1 1 1
Win Namur[4] 9 (7,0%) 1 1 1 2 3 1
Carrés de ManorCon[5] 7 (5,5%) 1 1 1 2 1 1
Top Chrono 6 (4,7%) 2 1 1 2
Nice.1 4 (3,1%) 1 1 2
Souris 2 (1,6%) 1 1
Carrés pur 2 (1,6%) 1 1
Diplo Pastis 2 (1,6%) 1 1
Namur initiation 2 (1,6%) 1 1
Formule Diplo 1 (0,8%) 1
EBAF de Namur 1 (0,8%) 1
C-Diplo de Namons 1 (0,8%) 1
Win Pastis 1 (0,8%) 1
Calhamer 1 (0,8%) 1[6]
Système angevin 1 (0,8%) 1
128 5 7 5 6 6 8 6 5 7 9 6 7 20 17 6 8
  1. Ou C-Diplo 73.
  2. Ou C-Diplo de Namur version 18centres.
  3. Pour les championnats de France et d’Europe 2018, il y a eu un seul évènement sanctionné par deux classements, il était prévu que seul le classement du championnat de France compterait pour le Tour de France, ainsi que le titre de champion d’Europe (soit uniquement le premier de ce classement) si le champion d’Europe était différent du champion de France. Le championnat de France utilisait un système usant du C-Diplo tandis que le championnat d’Europe utilisait un système mixte couplant les résultats des parties du championnat de France avec deux parties supplémentaires en Blitz usant du C-Diplo de Namur. Finalement, un seul et même joueur a ramené les deux titres (champion de France et d’Europe), on peut donc considérer, afin de simplifier les données du tableau, que le C-Diplo de Namur n’a pas été utilisé.
  4. Ou Win Namur sans les 0,1pt par année jouée.
  5. Ou Carrés de ManorCon sans les 0,1pt par année jouée.
  6. Le seul tournoi proposant ce système de pointage était le championnat d’Europe aux Pays-Bas (donc hors région francophone) et n’avait pas vocation naturelle à faire partie du Tour de France. Cette étape ne distribuait des points qu’aux joueurs participant sur le reste de l’année à au moins deux autres étapes du Tour de France et n’était donc pas vu comme une étape du Tour de France pour tous ces participants. De manière exceptionnelle, il ne devait son intégration au circuit que pour encourager la présence de joueurs francophones au championnat d’Europe.

Nombre de joueurs classés[]

Classement final du Tour de France[]

03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16-17 18-19 20-21
Nombre de joueurs classés 173 182 275 245 169 101 149 129 72 80 137 64 11 12 24 13
Nombre de joueurs sur table[1] 173 182 333 247 169 102 149 129 72 81 137 67 67 59 96 18

Du Tour de France 2003 au Tour de France 2014, tous les joueurs classés ne serait-ce qu’à une étape étaient classés[2][3][4]. Depuis le Tour de France 2015, sont classés les seuls joueurs classés à au moins deux étapes différentes. Les Tours de France 2015, 2016-2017 et 2018-2019 ont eu respectivement 67, 59 et 96 participants différents. Le Tour de France 2020-2021 a actuellement 64 participants différents sur les tournois déjà joués dont 18 sur table ; cette édition du Tour de France étant la première élargie à des tournois en ligne et certains joueurs n’ayant joué que ces tournois.

  1. classés ou non.
  2. En 2005, le championnat d’Europe aux Pays-Bas (donc hors région francophone), n’avait pas vocation naturelle à faire partie du Tour de France. Cette étape ne distribuait des points qu’aux joueurs participant sur le reste de l’année à au moins deux autres étapes du Tour de France et n’était donc pas vu comme une étape du Tour de France pour tous ces participants. De manière exceptionnelle, il ne devait son intégration au circuit que pour encourager la présence de joueurs francophones au championnat d’Europe. 56 joueurs sur les 70 de ce tournoi ont participé à ce championnat d’Europe sans être alors classés dans le classement final du Tour de France.
  3. Avec, exceptionnellement pour le Tour 2014, la possibilité pour des participants de demander leurs auto-exclusions du classement final (possibilité utilisée par 3 joueurs sur les 67 de cette année-là).
  4. Durant les Tours de France 2005, 2006, 2008 et 2012, respectivement 2, 2, 1 et 1 participants à une étape ne sont pas classés à l’unique tournoi auquel ils ont participé et ne sont donc pas classés dans le classement final du Tour de France.

Étapes du Tour de France[]

03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16-17 18-19 20-21 Total
+ grosse étape 118 123 122 74 75 54 72 61 38 31 75 23 24 28 38 31 123
+ petite étape 8 14 13 10 9 14 7 11 8 9 8 6 7 6 13 7 6
taille médiane 15,5 22,5 20 20 21 21,5 21 22 16 14 15 14 13 12 16 8 19
taille moyenne 27,8 37,7 31,1 23,0 32,0 25,7 24,7 27,4 18,6 16,8 22,9 14,3 13,7 15,8 20,1 16,6 24,0

Arrondis au dixième pour la taille moyenne.

Voici le nombre de joueurs classés par étape en occurrence :

  • 123 joueurs classés : 1 étape ;
  • 122 : 1 ;
  • 118 : 1 ;
  • 75 : 2 ;
  • 74 : 1 ;
  • 72 : 1 ;
  • 70 : 1[1] ;
  • 61 : 2 ;
  • 58 : 1 ;
  • 54 : 1 ;
  • 53 : 1 ;
  • 38 : 2 ;
  • 35 : 1 ;
  • 31 : 2[2] ;
  • 30 : 2[3] ;
  • 29 : 1 ;
  • 28 : 1 ;
  • 27 : 3 ;
  • 26 : 3 ;
  • 25 : 2 ;
  • 24 : 6 ;
  • 23 : 3 ;
  • 22 : 8 ;
  • 21 : 10 ;
  • 20 : 5 ;
  • 19 : 5 ;
  • 18 : 2 ;
  • 17 : 6 ;
  • 16 : 6 ;
  • 15 : 8 ;
  • 14 : 8 ;
  • 13 : 4 ;
  • 12 : 4 ;
  • 11 : 4 ;
  • 10 : 3 ;
  • 9 : 6 ;
  • 8 : 4 ;
  • 7 : 4 ;
  • 6 : 2.

Ce qui fait en cumulé 3075 joueurs classés sur les 128 étapes, soit une moyenne de 24,0 joueurs classés par étape. La taille médiane d’une étape est de 19 joueurs classés et il y a eu 10 étapes avec 21 joueurs classés.

  1. Ce tournoi avec 70 joueurs qui correspond au championnat d’Europe 2005 aux Pays-Bas (donc hors région francophone), n’avait pas vocation naturelle à faire partie du Tour de France. Cette étape ne distribuait des points qu’aux joueurs participant sur le reste de l’année à au moins deux autres étapes du Tour de France et n’était donc pas vu comme une étape du Tour de France pour tous ces participants. De manière exceptionnelle, il ne devait son intégration au circuit que pour encourager la présence de joueurs francophones au championnat d’Europe. 56 joueurs sur les 70 de ce tournoi ont participé à ce championnat d’Europe sans être alors classés dans le classement final du Tour de France, soit seulement 14 joueurs seulement de ce tournoi pour lesquels il a compté comme étape.
  2. Dont 1 tournoi en ligne.
  3. Dont 1 tournoi en ligne.

Nombre de joueuses[]

Ces statistiques se basent en partie sur les prénoms des participants, il est donc possible qu’il y ait sur quelques tournois isolés une erreur d’une unité.

Proportion par édition (joueuses classées/joueurs et joueuses classés) :

  • 2003 : 5 sur 173 (2,9%) sur l’ensemble du Tour de France ; de 0% (0 sur 24) à 21,4% (3 sur 14) et une moyenne de 3,0% par étape ;
  • 2004 : 2 sur 182 (1,1%) ; de 0% (0 sur 27) à 4,3% (1 sur 23) et une moyenne de 1,0% ;
  • 2005 : 11 sur 275 (4,0%) ; de 0% (0 sur 26) à 13,0% (3 sur 23) et une moyenne de 3,1% ;
  • 2006 : 19 sur 245 (7,8%) ; de 0% (0 sur 22) à 20,0% (2 sur 10) et une moyenne de 7,7% ;
  • 2007 : 9 sur 169 (5,3%) ; de 0% (0 sur 19) à 11,1% (1 sur 9) et une moyenne de 6,3% ;
  • 2008 : 5 sur 101 (5,0%) ; de 0% (0 sur 22) à 9,5% (2 sur 21) et une moyenne de 4,7% ;
  • 2009 : 5 sur 149 (3,6%) ; de 0% (0 sur 21) à 10,3% (3 sur 29) et une moyenne de 3,4% ;
  • 2010 : 1 sur 129 (0,8%) ; de 0% (0 sur 22) à 3,8% (1 sur 26) et une moyenne de 1,2% ;
  • 2011 : 2 sur 72 (2,8%) ; de 0% (0 sur 21) à 5,3% (2 sur 38) et une moyenne de 5,3% ;
  • 2012 : 2 sur 80 (2,5%) ; de 0% (0 sur 24) à 11,1% (1 sur 9) et une moyenne de 2,4% ;
  • 2013 : 1 sur 137 (0,7%) ; de 0% (0 sur 75) à 12,5% (1 sur 8) et une moyenne de 1,6% ;
  • 2014 : 3 sur 64 (4,7%) ; de 0% (0 sur 23) à 15,4% (2 sur 13) et une moyenne de 4,4% ;
  • 2015 : 0 sur 11 (0%) ; de 0% (0 sur 24) à 37,5% (6 sur 16) (Tournoi de Bourgogne) et une moyenne de 6,3% ;
  • 2016-2017 : 0 sur 12 (0%) ; de 0% (0 sur 28) à 27,3% (3 sur 11) et une moyenne de 5,5% ;
  • 2018-2019 : 0 sur 24 (0%) ; de 0% (0 sur 27) à 6,3% (1 sur 16) et une moyenne de 1,3% ;
  • 2020-2021 : 0 sur 13 (0%) ; de 0% (0 sur 8) à 3,3% (1 sur 30) et une moyenne de 1,3%.

Nombre de joueuses classées par étape :

  • 2003 : 3, 0, 0, 0, 0, 0, 3 et 0 ;
  • 2004 : 0, 0, 0, 0, 2 et 1 ;
  • 2005 : 2, 3, 0, 0, 1, 0, 1, 2, 1, 1, 1, 0, 0, 1, 3, 0 et 0 ;
  • 2006 : 1, 2, 1, 1, 2, 2, 0, 2, 2, 3, 1, 4, 2, 2, 0, 0, 3, 1, 1 et 0 ;
  • 2007 : 2, 1, 2, 3, 0, 1 et 3 ;
  • 2008 : 1, 1, 2, 1, 0 et 1 ;
  • 2009 : 0, 1, 0, 2, 1, 3, 0, 0 et 1 ;
  • 2010 : 0, 0, 1, 0, 1, 0 et 1 ;
  • 2011 : 0, 0, 0, 0 et 2 ;
  • 2012 : 0, 0, 0, 1, 1 et 0 ;
  • 2013 : 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0 et 0 ;
  • 2014 : 1, 0, 0, 2, 0 et 0 ;
  • 2015 : 0, 6 (Tournoi de Bourgogne), 0, 0, 0 et 0 ;
  • 2016-2017 : 0, 3, 0, 0 et 0 ;
  • 2018-2019 : 0, 0, 0, 1, 1, 0 et 0.
  • 2020-2021 : 0, 1, 1, 0 et 0.

Lieux de compétition[]

Pays[]

Total 20-21 18-19 16-17 15 14 13 12 11 10 09 08 07 06 05 04 03
France 103 1 7 5 5 5 7 6 5 6 8 5 5 16 12 4 6
Belgique 15 1 1 1 1 1 3 3 2 2
Suisse 7 2 1 1 1 1 1
en ligne 2 2
Pays-Bas 1 1[1]
  1. Ce tournoi aux Pays-Bas (donc hors région francophone), correspondant au championnat d’Europe, n’avait pas vocation naturelle à faire partie du Tour de France. Cette étape ne distribuait des points qu’aux joueurs participant sur le reste de l’année à au moins deux autres étapes du Tour de France et n’était donc pas vu comme une étape du Tour de France pour tous ces participants. De manière exceptionnelle, il ne devait son intégration au circuit que pour encourager la présence de joueurs francophones au championnat d’Europe.

Départements, provinces, cantons ou assimilés[]

Total 20-21 18-19 16-17 15 14 13 12 11 10 09 08 07 06 05 04 03
Paris 20 4 2 2 2 2 1 1 2 1 1 1 1
Maine-et-Loire 10 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Bouches-du-Rhône 10 1 1 1 1 1 1 2 1 1
Deux-Sèvres 9 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Hainaut 6 1 1 1 1 1 1
Rhône 6 2 2 1 1
Val-de-Marne 5 1 1 1 1 1
Namur 5 1 1 1 1 1
Alpes-Maritimes 5 1 1 1 1 1
Valais 4 1 1 1 1
Moselle 4 1 1 1 1
Vaud 3 1 1 1
Essonne 3 1 1 1
Haute-Garonne 3 1 1 1
Isère 3 1 1 1
Meurthe-et-Moselle 3 1 1 1
Seine-et-Marne 3 2 1
en ligne 2 2
Côte-d’Or 2 1 1
Lot-et-Garonne 2 1 1
Marne 2 1 1
Brabant wallon 2 1 1
Bas-Rhin 2 1 1
Hauts-de-Seine 2 1 1
Bruxelles-Capitale 2 1 1
Ille-et-Vilaine 1 1
Gard 1 1
Hérault 1 1
Doubs 1 1
Eure 1 1
Gironde 1 1
Nord 1 1
Seine-Maritime 1 1
Utrecht 1 1[1]
Hautes-Alpes 1 1
  1. Ce tournoi à Utrecht aux Pays-Bas (donc hors région francophone), correspondant au championnat d’Europe, n’avait pas vocation naturelle à faire partie du Tour de France. Cette étape ne distribuait des points qu’aux joueurs participant sur le reste de l’année à au moins deux autres étapes du Tour de France et n’était donc pas vu comme une étape du Tour de France pour tous ces participants. De manière exceptionnelle, il ne devait son intégration au circuit que pour encourager la présence de joueurs francophones au championnat d’Europe.

Performances[]

Voici les joueurs ayant au moins deux victoires d’étapes sur le Tour de France.

Étapes 1 2 3 Cl. général 1 2 3 4 5 6 7
Christophe Borgeat (Suisse) 4 1 2 1 0 0 0 0 0 0
Julien Brychczynski 2 1 0 0 0 0 0 0 0 0
Vincent Carry 3 2 1 0 0 0 1 1 1 1
Valère Casanova 3 1 0 0 0 1 0 1 1 0
Yann Clouet 9 6 4 2 1 1 2 0 0 0
Arnaud Daïna 2 1 0 0 0 0 0 0 0 0
Philippe Dumay 5 3 5 1 1 2 1 0 0 1
Laurent Dumont 2 0 1 0 0 0 0 0 0 0
Emmanuel du Pontavice 15[1] 9 7 3 2 2 2 1 1 1
Fabrice Essner 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Alexandre Godfroy 4 2 2 1 2 0 1 0 0 1
Alexandre Lebedev (Russie) 2 1 1 0 0 0 0 0 1 0
Gabriel Lecointre 3 5 1 0 1 0 1 0 0 0
Marvin Lefebvre 3 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Fabien Loreau 2 3 2 0 1 0 0 0 1 0
Gwen Maggi 23 6 7 6 2 1 1 1 0 1
Romain Parmantier 3 0 0 0 0 0 0 2 1 0
Lei Saarlainen 3 8 8 1 0 2 0 1 0 1
Cyrille Sevin 2 3 4 0 0 0 1 0 0 1
Stéphane Viglielmo 3 1 2 0 2 2 0 0 0 0
  1. Y compris la Coupe de France web, tournoi inachevé qui n’a pas sanctionné de vainqueur mais dont il occupait la première place à son interruption.
Advertisement